Alice au pays des saveurs

Une armoire remplie de bonbons, d’herbes candies, de gelées et de confitures, de pickels, d’huiles et vinaigres parfumés,d’épices chaudes… Ouvrez la porte et partagez…

jeudi 21 février

Pois Gourmands aux Navajas pour Lavande

Solen marginatus...nom un peu barbare qui ne va pas nécessairement éclairer les lanternes. Le solen n'est autre que lecouteau couteau que l'on trouve enfoncé dans le sable de nos plages lorsque la marée se retire. Les premiers que j'ai goûtés, c'était il y a bien des années en Espagne, je devais avoir 10 ans et déjà j'aimais goûter à tout... Là-bas, on leur a donné le nom, bien plus joli, de Navajas et chaque fois que je peux en trouver...je succombe.

Certains vous diront qu'il s'agit plutôt de morceau de chambre à air , c'est qu'ils n'ont pas vraiment eu de chance. Tout réside dans la façon de les cuisiner. Et pour cela, il suffit de pas grand chose.Le plus important est de SURTOUT ne pas le laisser cuire trop longtemps et surtout pas sur un grand feu et surtout pas de sel en cours de cuisson.
Bon, cela étant, et bien il y en avait ce matin chez le poissonnier...des couteaux... oh surprise. Il me semblait que la pleine saison se situait plus vers le mois de décembre. Mais il est vrai que maintenant...y a pu d'saison hein ma bonne dame.Et comme d'habitude, et bien qui c'est qui n'a pas pu résister? Devinez! et bien oui, c'est moi.

Rentrée à la maison, je me suis tout de même gratter les cheveux. Mes beaux couteaux comment les accommoder? Pas envie de la traditionnelle sauce beurre à l'ail/persil même si c'est bien bon. Et puis, d'un coup comme ça, en ouvrant le réfrigérateur, TILT! Les mange tout de Lavande!!!! Ni une ni deux c'était décidé, une fois de plus la mer et la terre allaient se rencontrer. Il faut bien avouer qu'ici, les rencontres entre ces deux là sont plus qu'habituelles...elles sont quasi quotidiennes!

Pois Gourmands aux Navajas

S45

Ingrédients pour 2 personnesS40


une botte de couteaux (24)
un oignon
persil pat
200 gr de pois mange tout
1 branche de céleris
le jus d'un citron vert
huile d'olive
1 càs de poivre séchouan
1 dl de cr fraîche allégée
sel
fleur de sel
poivre noir du moulin
un jaune d'oeuf dur

  1. Cuire les pois gourmands dans une grande  quantité d'eau salée pendant 5 minutes grand maximum...ils doivent conserver leur croquant.

  2. Faire ouvrir les couteaux dans une grande casserole d'eau bouillante salée et poivrée dans laquelle auront déjà cuit 10 minutes le céleri, le persil plat et l'oignon coupés en morceaux. 10 minutes suffisent.

  3. Égoutter et retirer les couteaux de leur coquille. Réserver.

  4. Dans un poêlon à fond épais, faire revenir l'échalote dans une càs d'huile. Baisser le feu et ajouter le séchouan que vous aurez préalablement écrasé au pilon.Maintenir au chaud.

  5. Dans une poêle chauffer doucement une tasse d'huile d'olive. Veiller à ce qu'elle ne soit pas trop chaude sans quoi vous pourriez bien retrouver des morceau de pneus... Y faire fondre la gousse d'ail finement émincée et y cuire les couteaux avec un peu de poivre du moulin - !!! pas de sel ici!!!

  6. Égoutter les mollusques; vider le trop plein d'huile de manière à ne garder que le fond de poêle et déglacer avec le jus de citron vert.

  7. Ajouter le déglaçage à l'échalote et séchouan, réduire à 2 càs et incorporer la cr fraîche. Vérifier l'assaisonnement.

  8. Dresser sur l'assiette avec les pois gourmands, un peu de fleur de sel sur le coquillage. Napper de sauce et parsemer du jaune d'oeuf écrasé à la fourchette.

Madre de dios...
Viva Navajas!

S42

Posté par savoureusesaveur à 22:13 - Coquillages, Crustacés - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

  • très belle recette qui me donne même envie de goûter aux couteaux !
    Bizzzzzzz

    Posté par Ana, jeudi 21 février à 23:30
  • Très jolie assiette un brin exotique ! J'aime beaucoup ! Et je goûterais bien cette bestiole aquatique...

    Posté par Tiuscha, jeudi 21 février à 23:52
  • Encore un truc extraordinaire, non des couteaux ! L'été je m'en régale et je croyais que c'était la pleine saison. Ce qui est le plus drôle, les pêcher avec des enfants.

    Posté par Vanille, jeudi 21 février à 23:57
  • Je n'ai jamais gouté aux couteaux. Intéressant comme recette. Je remarque en tout cas que tu raffole des oeufs sous toutes ses formes.

    Posté par Mark, vendredi 22 février à 00:08
  • je n'ai jamais mangé de couteaux, et je n'en vois jamais en vente sur les marchés de ma region, j'en suis désolée car ta recette me plait beaucoup et moi aussi j'aime bien tester de nouveaux produits

    Posté par Mitch, vendredi 22 février à 07:25
  • Que de souvenirs! je pêchais ce coquillage il y a près de 50 ans en bretagne. Il fallait reconnaître la forme du petit trou dans le sable, mettre un grain de sel, ne pas faire d'ombre et ne pas bouger. Quand il sortait, il fallait l'attraper très vite sinon il disparaissait très vite et inutule de creuser, on ne le retrouvait pas. Merci

    Posté par provence, vendredi 22 février à 08:49
  • J'aime beaucoup les pois gourmands, à la maison, on se bat pour finir les plats qui en contiennent ! Lol

    Bises,

    Posté par Eryn, vendredi 22 février à 11:37
  • huuuuuuum la jolie assiette!! biiises micky

    Posté par mickymath, vendredi 22 février à 15:23
  • tu fais ressortir toute mon enfance ! je ne compte plus les kilos de sel utilisés pour pêcher ces mollusques... que souvent nous ne mangions même pas!
    Je n'ai appris à les déguster que bien plus tard, au stade adulte où j'ai compris l'importance de ne pas gaspiller. Et quand on sait les cuisiner, comme tu l'expliques, c'est très bon!!

    Posté par domie, vendredi 22 février à 17:27
  • Bravo, ton blog est superbe!
    Bizzzzzzzzzzz!
    Et promis, je te fais signe!!!

    Posté par annabelle, vendredi 22 février à 20:46
  • J'aimerai tellement goûter à ce coquillage dont j'ai souvent entendu parler,mais par ici ça ne court pas ...... les plages !
    Félicitations pour cette recette savoureuse et originale et pour la présentation du plat.
    Michèle

    Posté par Miechambo, samedi 23 février à 15:56
  • Une belle assiette, digne d'un grand chef!

    Les couteaux, je me souviens les avoir étudiés à l'école et j'en ai goûté une seule fois, en Italie. Je t'envoie une photo, tu me diras si c'est bien ça.

    Posté par Miss Diane, samedi 23 février à 18:19
  • HIHIH Je te pique 2 assiettes pour demain midi,car tout de suite j'ai le ventre rond com un ballon

    Posté par pom d'api, samedi 23 février à 22:16
  • Vraiment sympa ta recette, nous pêchons beaucoup de couteaux dans le Morbihan, quand nous y sommes en vacances, mais les pêcheurs là bas les gardent pour pêcher je crois le bar ou la daurade, je ne sais plus. C'est un comble ! mais tu as raison, tout est dans l'art de la cuisson, sinon c'est du caoutchouc. Je conserve en tête cette recette, je l'essaierai dans l'été.

    Posté par Marie-France, lundi 25 février à 18:40
  • navajas?............d'accord, j'ai compris!!!!


    Délicieux Fabienne!!!

    Posté par Bolli, lundi 25 février à 18:49
  • Enfant, j'allais à la pêche aux couteaux...; on adorait.... et maman les accomodait traditionnellement, beurre, ail et persil....

    Posté par loloB, lundi 25 février à 22:08
  • comme toujours c'est très recherché et réussit. Un grand bravo. Et un immense merci.

    Posté par Lavande, lundi 03 mars à 08:53
  • Solen ? Navajas ? Jamais entendu parler.
    Par contre je connais ces couteaux, pour en trouver sur nos plages, mais vides !
    Je me laisserais bien tenter par ta jolie et appétissantes assiette.
    Cela me fait penser qu'il y a une éternité que je n'ai pas mangé de cigales de mer, dont la chair est fine, parfumée et délicieuse : http://chasse-peche-corse.com/cigaledemer.html
    Très rare, je n'en vois plus sur les étals des poissonniers.
    Bisous, marie

    Posté par Marie Cuisine, jeudi 06 mars à 23:23

Poster un commentaire