Alice au pays des saveurs

Une armoire remplie de bonbons, d’herbes candies, de gelées et de confitures, de pickels, d’huiles et vinaigres parfumés,d’épices chaudes… Ouvrez la porte et partagez…

lundi 17 mars

... après une vertèbre qui voulait se promener: Râble de Lapin aux Pruneaux

Savez-vous ce qui se passe lorsque, certaine de sa force, un prof pressé (tiens donc, comme c'est bizarre), soulève une table ?... En tous cas, ce qui en résulte ne fait pas " CRAC BOUM HUE!" comme dans la chanson de Dutronc. Que nenni! Cela fait plutôt "CRAC! BOUM! OUILLE!": bande son originale d'une vertèbre qui se déplace... Non mais quelle idée!  Tout cela bien entendu quelques jours avant la fête que j'organisais à la maison pour les 50 ans de mon José.
La fête s'étant tout de même bien déroulée...jusque 5 heures du mat... j'ai des frissons..., me revoilà, avec mon dos qui me joue encore un peu de sa sonate doloris et ma tête pas encore tout à fait remise sur les deux épaules.

Hier soir donc, juste pour nous deux, un petit plat bien de chez nous: le Lapin aux Pruneaux, une de ces recettes qui me replonge dans la cuisine de grand-maman, vous savez, celle qui fleure bon les produits du terroir, celle où je traînais enfant alors que ma grand-maman se démenait devant le vieux fourneau pour nous préparer tous ces bons petits plats qui ont égrèné l'enfance de notes savoureuses de bonheur.

Râble de Lapin aux Pruneaux

Ingrédients pour 2 personnes:

10b1 râble de lapin
2 cuisses de lapin
un dizaine d'oignons grelots
une dizaine de pruneaux
1 panais
2 carottes
2 feuilles de brick
2 càs de beurre
25 cl de vin rouge
sel
poivre noir du moulin

  1. Éplucher le panais et le couper en tranches fines à la mandoline. Les étendre sur du papier cuisson et les faire sécher au four pendant 1 heure en les retournant de temps en temps.

  2. Éplucher les carottes et les couper en rondelles. Éplucher les oignons grelots. Faire revenir dans un peu de beurre et laisser cuire à couvert. Conserver le croquant des légumes.

  3. Détacher la chair des cuisses de lapin et la couper en morceaux.  Faire revenir au beurre bien chaud, baisser le feu et faire étuver 15 minutes à couvert et à petit feu.

  4. Ajouter 1 dl de vin et faire réduire.

  5. Ajouter les pruneaux dénoyautés et le dl de vin restant. Faire à nouveau réduire.
    Mélanger souvent afin que la viande des cuisses se détache en filaments - comme des rillettes.
    Ajouter le râble,  les carottes et les oignons, saler et poivrer. Couvrir et terminer la cuisson à feu très doux.

  6. Couper les feuilles de brick en deux et les badigeonner d'huile d'olive.

  7. Retirer le râble et l'emballer dans la feuille de brick.

  8. Faire dorer dans de l'huile d'olive les rouleaux ainsi obtenus et les couper en 2 tronçons de longueur différentes.

Sur une assiette chaude, répartir les rillettes aux légumes.
Dresser les "monolithes" de râbles et
garnir avec les croustillants de panais.

... l'appareil photo aussi était encore dans les brumes...

10a

Posté par savoureusesaveur à 18:20 - Volaille, Lapin - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • ouahh!!! Bonheur...Bonheur... Toujours aussi belle assiette... Je suis admiratif... Il ne reste plus qu'à aller voir un ostéopathe.... Il découpe le lapin sans la moindre escarbille... il peut donc remettre en place ce qu'il est capable de déplacer...
    Bonne semaine

    Posté par Olivier, lundi 17 mars à 18:58
  • Enfin,

    Content de te retrouver sur la toile. J'ai vu que tu étais déjà passé par chez moi aujourd'hui.
    Ton lapin aux pruneaux est originale, comme c'est toujours le cas chez toi. Je doute que ta grand-mère le réalisait de la sorte, avec la feuille de brick et tout?

    Posté par Mark, lundi 17 mars à 20:21
  • C'est beau et très certainement délicieux...
    prend soin de toi Fabienne!!!!

    Posté par loloB, lundi 17 mars à 21:25
  • Une belle interprétation du lapin aux pruneaux !
    bon courage !

    Posté par michette, mardi 18 mars à 08:21
  • Quelle merveilleuse interprétation! Merci et bon rétablissement.

    Posté par Provence, mardi 18 mars à 09:51
  • Des râbles de lapins emmitouflés dans des feuilles de bricks... quel délice! Et puis ces rillettes de légumes je n'en parle même pas...
    Prompt rétablissement à ta vertèbre!

    Posté par ~marion~, mardi 18 mars à 13:16
  • Hummmm même si à cette heure je n'ai plus faim du tout ça me met quand même l'eau à la bouche !
    Une recette originale que je retiens bien volontiers.
    Bon courage et patience pour la remise en place de la vertèbre "baladeuse"!
    Michèle

    Posté par Miechambo, mardi 18 mars à 13:30
  • Délicieuse cette recette, et tellement originale comme tout ce que tu fais. Bon rétablissement, j'ai mal pour toi !

    Posté par Marie-France, mardi 18 mars à 17:39
  • Comme j'étais absente, je découvre que tu as étéun peu out pour cause de vertbre récalcitrante. Il est des sonates plus agréables!
    les monolithes de lapin ont quand même du te réconforter. Cette recette a encore tout pour me plaire.

    Posté par mamina, mardi 18 mars à 20:25
  • Ha les bonnes recettes de grand mère, on y revient toujours !
    J'espère que ta vertébre te fait moins souffrir ? Bon rétablissement, Bisous, Marie

    Posté par Marie Cuisine, mardi 18 mars à 21:38
  • lapin et pruneaux, je suis toujours preneuse!!!!!

    Posté par Bolli, jeudi 20 mars à 10:14

Poster un commentaire